Historique

Placé sur la Sèvre Niortaise et sur une route de tout temps importante, ECHIRE existe depuis longtemps.

En 1218, on disait ESCHIRE. Latinisant l'appellation, on disait en 1300 : ECHIREYUM.

Ce n'est qu'en 1636 qu'on retrouve son appellation actuelle : ECHIRE.

Elle relevait à cette époque de la châtellenie de Coudray Salbart, réunie à la baronnie de Parthenay dépendant de la sénéchaussée de St Maixent et de l'élection de Niort.

En 1716, il y avait 216 feux, 252 en 1750, et 900 en 1784.

En 1340, la cure fut réunie au chapitre de la cathédrale de Poitiers par l'évêque Fort d'Aux.

Le village de Moulin Neuf - où j'habite et où je suis né - dépendait de la seigneurie de Bois Berthier en 1636. On retrouve trace de Bois Berthier en 1260 sous l'appellation latine de Hébergamentum de Bosco breteri qui devient Bois Bretier en 1720.

Il en est de même du village de Mursay qui à l'époque gallo romaine s'appelait Murcaium.

En 1565, le roi Charles IX s'arrêta à Echiré pour déjeuner avant de se rendre à Champdeniers.

A la veille des évènements de 1789, on retrouve Echiré avec ses villages et son environnement. C'était une plaine fertile en froment, baillarge, avoine, mil et garobe. On y produisait également un peu de lin et de chanvre qu'on faisait rouir dans certains lieux de la Sèvre : le pré Prieur près de Moulin Neuf par exemple. On y signalait quelques vignes, de belles prairies naturelles qui produisaient d'excellents fourrages, mais insuffisants pour la consommation. On élevait des vaches, des brebis et des juments poulinières.

La Sèvre actionnait 8 moulins à eau sur le territoire de la commune.

L'exploitation des carrières de pierre était une activité importante.

Nous retrouvons les villages d'Endrollet, de Chalusson, du Peux, de Ternanteuil, de Bois Berthier, de Mursay.

Il y avait 8 métairies dans le bourg et 40 borderies.

Le château de la Taillée veillait sur cet entourage, cependant que Salbart était déjà, hélas, à l'état d'abandon et que celui de Mursay ( style renaissance) continuait d'ombrager le rosier qu'y avait planté Madame de Maintenon alors Françoise d'Aubigné.l

Extrait d'un document écrit par Maurice BARRAUD, ancien maire.


Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes